08/10/2019

Ouvrir un e-commerce : 10 conseils avant de se lancer

e-commerce

Vous vous sentez l’âme d’un(e) entrepreneur(e) et vous souhaitez lancer un site de vente en ligne mais vous ignorez par où commencer ? Laissez-vous guider par nos 10 étapes pour vous lancer dans les meilleures conditions...

1. Trouver le bon produit/service à vendre

La première question à vous poser pour votre e-commerce est la suivante : quels produits/services allez-vous vendre sur votre boutique en ligne ? Cette première étape est probablement l’étape la plus cruciale. Pour vous accompagner, voici quelques pistes et conseils pour trouver le produit idéal :

Un nouveau produit/service qui répond à un besoin

Avant de vous lancer dans la commercialisation d’un nouveau produit ou service, il est nécessaire de vous assurer que celui-ci répond à un besoin des clients. Pour cela, vous pouvez réaliser une étude de marché. Cette étude vous permettra d’affiner votre connaissance du besoin client auquel vous souhaitez répondre et du marché sur lequel vous allez vous positionner.

Un produit qui a fait ses preuves sur le marché

L’objectif n’est évidemment pas de vendre ce que tout le monde vend déjà, mais de trouver un produit qui commence à se faire connaître et qui se vend déjà assez bien. Une fois ce produit identifié, tenter de l’améliorer en lui ajoutant une plus-value, ce qui vous permettra de vous distinguer de la concurrence et d’ainsi augmenter vos ventes.

Les produits à la mode

Beaucoup de commerces en ligne se lancent dans les produits tendances et à la mode. Il existe de nombreux outils pour vous aider à identifier les sujets et les intérêts des tendances, mais, méfiez-vous, les produits issus d’un effet de mode auront une durée de vie très courte.

Pour identifier ces produits tendances à fort potentiel, vous pouvez utiliser les techniques suivantes :

  • Google Trends : un outil gratuit qui permet, pour un mot-clé, de voir l’évolution de sa popularité à travers le temps

  • Les magazines et blogs qui publient des critiques de produit

  • Pinterest et Instagram : les réseaux sociaux de partage d’images sont très intéressants car ils permettent d’identifier très facilement des produits qui suscitent beaucoup d’intérêt de la part des consommateurs.

  • Les marketplaces : des sites qui mettent en relation les acheteurs et les vendeurs.

Positionnez-vous sur une niche

Un marché de niche est un petit segment de marché où la concurrence est encore très peu développée. Pour pouvoir identifier un marché de niche, vous pouvez utiliser notamment la méthode présentée ci-dessus relative au tendances. Mais encore une fois attention, à ne pas sélectionner des produits dont la période de désirabilité sera fort courte.

Et si vous exploitiez votre passion ?

Peut-être vous confectionnez vous-même de magnifiques produits ou vous êtes tout simplement passionné.e par un secteur en particulier ? Si vous aimez ce que vous vendez, vous serez en mesure de communiquer votre passion et convaincre vos clients. Restez malgré tout à l'écoute de ces derniers et ne tombez pas dans le piège de vendre des produits qui correspondent uniquement à vos goûts.

Pour conclure ce premier point, nous ajouterons qu’il est important de trouver un produit qui répond aux caractéristiques suivantes afin de faciliter votre logistique et de permettre une meilleure rentabilité :

  • Prix : les produits choisis doivent se situer dans une fourchette de prix pas trop élevée. Entre 20€ à 75€. Tout ce qui sera inférieur à 20€ pouvant entraîner des problèmes de rentabilité, et tout ce qui est trop coûteux vous demandera beaucoup de dépenses en phase de démarrage.

  • Livraison : recherchez des produits simples et durables qui ne sont pas trop volumineux et si possible évitez les produits fragiles. Cela facilitera les envois des marchandises vers vos clients.

  • Fournisseurs : sélectionnez des produits facilement trouvables auprès des fournisseurs et dont la production est régulière.

  • Récurrence d’achat : pour s’assurer de faire des ventes toute l’année, assurez-vous de choisir des produits non saisonniers

2. Trouver vos fournisseurs

Rassurez-vous, trouver des fournisseurs n’est pas la tâche la plus compliquée, cela demandera surtout du temps et de la patience. Aujourd’hui, avec internet, vous avez accès en quelques clics à tous les contacts qu’il vous faut et vous obtiendrez facilement une liste de fournisseurs à contacter.

3. Votre marque et votre nom de domaine

Une fois que vous avez choisi le/les produits que vous souhaitez vendre, il va falloir trouver un nom pour votre entreprise. Consultez notre article sur comment trouver le nom idéal pour votre entreprise. Une fois que vous avez validé votre nom, avant de l’enregistrer et de le protéger, pensez à en vérifier la disponibilité du nom ainsi que du nom de domaine.

4. Développer votre site internet

Pour développer techniquement votre boutique en ligne, deux possibilités s’offrent à vous : développer le site vous-même ou passer par des professionnels. Souvent quand on se lance, le budget est assez serré et faire appel à des professionnels peut coûter très cher. Heureusement, il existe une série de plateformes qui vous permettront de construire une boutique en ligne très facilement et à prix réduit.

Les plateformes suivantes vous proposent des modèles de boutique en ligne toutes faites et qui intègrent des systèmes de gestion de stocks et des systèmes de paiement :

  • Prestashop
  • Shopify
  • Square
  • Wix
  • Woocommerce

5. La logistique

Une fois que votre site est en ligne et que les premières commandes arrivent, que va-t-il concrètement se passer au niveau logistique ? Il est nécessaire de comprendre qu’une grande partie de la gestion d’un e-commerce réside dans la bonne organisation de votre logistique (gestion des stocks, livraisons et retours). Pour que cette organisation soit optimale, il est indispensable de visualiser le chemin que va parcourir le produit dès son arrivée dans votre stock jusqu’au client final. Comment sera-t-il stocké ? Comment sera-t-il livré ? Comment gérer les retours ? … Faites l’exercice de lister tous ces aspects et de définir clairement les procédures.

6. Quelques obligations légales et fiscales

En plus de légaliser votre activité en vous installant comme indépendant, les boutiques en ligne doivent respecter certaines obligations légales particulières. Tout e-commerce doit inclure plusieurs pages obligatoires comme les mentions légales (données d’identification de l’entreprise) et les conditions générales de vente. Par ailleurs, vous devrez vous assurer que chacun de vos clients ait accepté vos conditions générales avant de finaliser leur commande sur votre boutique. Et ne perdez pas de vue le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui vous oblige de communiquer à vos clients comment leurs données personnelles seront collectées et exploitées.

Comme tout commerce, vous allez devoir obtenir un numéro TVA. Dans le cas d’un commerce en ligne livrant à l’international, il est à préciser que lorsque les seuils de recettes sont dépassés dans un autre pays que le pays d’origine de l’entreprise, le vendeur va devoir appliquer le taux de TVA du pays du client. Il sera alors nécessaire de demander un numéro de TVA, en particulier dans les pays de l'UE.

7. Négocier votre contrat avec Bpost

Une partie importante de votre logistique sera l’envoi de vos colis. Pour organiser cela au mieux, vous allez être amené à négocier un contrat avec un prestataire de livraison. En Belgique, les acteurs les plus connus sont Bpost, TNT, TLS, Mondial Relay, GLS.

8. Faire connaître votre boutique en ligne

En ligne, la concurrence est dure. Afin de vous démarquez et mettre en avant votre boutique, il va falloir mettre en place une stratégie marketing et une communication efficace.

9. Soignez votre service client

Le service client est l'un des plus gros enjeux du commerce en ligne. Devant son écran, le client est en manque de contact et devient plus exigeant. Instaurez une relation de proximité et de confiance en l'accompagnant tout au long de son expérience d’achat et même après.

10. Un petit coup de pouce pour vous lancer

La Région Bruxelloise propose certaines aides pour les indépendants et PME. Voici la liste des aides qui pourraient être pertinentes pour l’ouverture de votre boutique en ligne :

Article rédigé par Sandra Moro, conseillère 1819

ANY QUESTIONS?

info@1819.brussels
call 1819

Mon-Fri from 9 a.m. to 1 p.m.
and Tue from 5 p.m. to 7:00 p.m.

Service free of charge except call costs at local rate

infopoint 1819

Mon-Fri from 1 p.m. to 5 p.m.

Ch. de Charleroi 110, 1060 Brussels

...

Follow us