07/01/2019

Croissance constante du crowdfunding en Belgique

Croissance constante du crowdfunding en Belgique

Selon une étude de l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA), le financement de projets par crowdfunding est en progression constante en Belgique et cette tendance devrait se poursuivre.

L’étude a trait au financement participatif de projets sous la forme d’un prêt ou d’un apport de fonds propres. Ces deux types de crowdfunding sont encadrés en Belgique par la FSMA. L’étude a porté sur la période allant de janvier 2012 à décembre 2017 et a été menée auprès des cinq principales plateformes de crowdfunding actives en Belgique : Lita.co, Ecco Nova, Look&Fin, Spreds et Bolero Crowdfunding.

232 campagnes financées avec succès 

Ces cinq plateformes ont organisé 273 campagnes. 232 d’entre elles ont été financées avec succès, tandis que 41 autres n’ont pas permis de réunir les fonds prévus. Les 232 campagnes fructueuses ont levé un total de
40 025 000 euros. Les plateformes procèdent à une sélection très stricte des projets susceptibles d’être financés. Selon les estimations, 17 389 projets ont été proposés aux cinq plateformes ; seuls 273 ont été retenus par ces mêmes plateformes.

Crowdfunding en constante progression

Tant le nombre de projets que la somme des fonds récoltés ont affiché une croissance ininterrompue. Alors que trois projets seulement avaient été financés en 2012, on en comptait 92 en 2017. Le montant collecté en 2017 a atteint quelque 20 millions d’euros. La forte augmentation enregistrée en 2017 est probablement liée à l’assouplissement des règles concernant les prospectus. L’avantage fiscal procuré par le tax shelter qui est entré en vigueur cette année-là pourrait également y avoir contribué.

Des investisseurs prudents

Les investisseurs qui pratiquent le crowdfunding pour financer des projets font en général preuve de prudence. En moyenne, une campagne a été financée par 100 investisseurs différents. Le montant moyen investi par personne et par campagne s’est élevé à 2 871 euros. Plus de la moitié des investisseurs ont placé 500 euros ou moins par campagne, tandis que moins de 3 % ont investi plus de 5 000 euros par opération.

Un rendement variable

Les campagnes financées par endettement ont procuré un rendement moyen de 7,42 % à leurs investisseurs. S’agissant des campagnes financées par prise de participation, deux sorties collectives du capital ont été organisées. L’une d’elles a dégagé une plus-value importante (100 % après déduction des frais), tandis que l’autre s’est soldée par une perte de 4 % pour les investisseurs. Sept entreprises financées par participation au capital ont fait faillite.

Poursuite attendue de la croissance de ce marché

L’on s’attend à ce que les investissements par crowdfunding continuent de croître, grâce notamment à l’exemption de prospectus pour les projets de moins de 5 millions d’euros. Le tax shelter instauré en 2017, qui permet entre autres à un particulier investissant en capital dans une micro-entreprise de déduire 45 % de sa mise de l’impôt des personnes physiques, pourrait également favoriser le développement de ces opérations. Le crowdfunding reste toutefois une source de placement et de financement marginale si on le compare par exemple aux 131 milliards d’euros de prêts octroyés par les établissements financiers aux entreprises en 2017.

Le rapport d’étude a été rédigé en anglais et peut être consulté sur le site web de la FSMA. Un résumé de ce rapport est également disponible en français et en néerlandais.

Article original: FSMA

(Futur) entrepreneur ?
Des questions ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 08:30 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:30

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us