05/03/2019

La structure du commerce à Bruxelles

La structure du commerce à Bruxelles

Comment est structuré le commerce en Région bruxelloise ? Où sont localisés les points de vente? Le troisième article de la série « Le commerce bruxellois en chiffre » est disponible. Ce numéro s’intéresse à la structure du commerce en région bruxelloise, la localisation de ses points de vente, leur nature et leur taux d’occupation.

Dans le cadre de la rédaction du projet de Schéma de Développement Commercial de la Région de Bruxelles-Capitale, hub.brussels a réalisé, en partenariat avec perspective.brussels et l’ULB-IGEAT, une série d'analyses contextualisant la situation et l’évolution du commerce bruxellois afin de pouvoir envisager son futur de manière optimale.

Deux articles ont déjà été publiés :

Plusieurs chiffres importants ressortent du 3ième article:

18,1% des points de vente sont concentrés dans le Pentagone

De manière générale, les cellules commerciales (des points de vente pour le grand public) ont tendance à se localiser et se concentrer dans les zones favorisant leur fréquentation et leur visibilité. C'est donc logiquement que le Pentagone et la première couronne présentent une concentration de points de vente plus importante.

50% des points de vente sont localisés sur 3 communes : Bruxelles-Ville, Ixelles et Schaerbeek

D’un point de vue communal, Bruxelles-Ville domine largement les autres communes en nombre de points de vente, puisqu’elle accueille près de 7 000 surfaces commerciale, soit 27,5 % de l'offre commerciale régionale. Cela représente plus du double de l'offre commerciale ixelloise (deuxième commune du classement) et près de 30 fois plus que Watermael-Boitsfort ou Koekelberg, les deux communes accueillant le moins de points de vente.

L'offre commerciale de la Région se concentre par ailleurs sur quelques communes seulement, puisque près de 50 % des points de vente de la Région sont localisés sur Bruxelles-Ville, Ixelles et Schaerbeek. Cette part approche les 75 % lorsque les sept communes les plus commerçantes sont considérées.

84,8% de commerces sont hors réseau d’enseignes

Un commerce est considéré comme tel lorsqu'il fait partie d'un groupe de magasins possédant minimum sept points de vente en Belgique et/ou lorsqu'il appartient à une marque internationalement reconnue (ex : Apple Store, Abercrombie and Fitch…).
Le territoire de la Région accueille plus de 660 réseaux différents. Ensemble, ils représentent plus de 3 300 points de vente (soit 15,2 % des commerces actifs). Avec un taux de présence en noyau atteignant les 80 %, ils montrent une plus grande spécificité à se localiser dans des lieux commerçants forts que le reste de l'offre.

Une vacance commerciale de 13,5%

En Région de Bruxelles-Capitale, le nombre de cellules inoccupées s'approche des 3 500 locaux, ce qui représente une vacance globale de 13,5 %.

Ce chiffre est toutefois très synthétique puisque des différences se marquent entre le Pentagone, la première et la deuxième couronne (respectivement 18,3 %, 13,9 % et 10,7 % de cellules vides). La vacance commerciale atteignant jusqu’à 20 % dans certains noyaux ( par exemple dans les quartiers Congrès et Marolles).

Notons que la présence de quelques cellules vides est « naturelle » puisqu’elle garantit le roulement de l’activité et l’implantation de nouveaux commerces.

Envie de lire l'article complet? Téléchargez-le ici : Le commerce bruxellois en chiffres - Structuration du paysage commercial

En savoir plus

Auteur/Organisation: 
perspective.brussels

(Futur) entrepreneur ?
Des questions ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 09:00 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:00

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us