13/06/2019

Les comportements d’achat des ménages bruxellois passés à la loupe

Shopping groceries family

hub.brussels s'est intéressée aux pratiques des Bruxellois en matière d'achats réalisés dans le commerce de détail via une vaste enquête lancée fin 2017. Cette dernière a permis, d'une part, d'apprécier des différences de comportement des ménages suivant l'achat qu'ils réalisent et, d'autre part, de hiérarchiser les espaces commerçants selon leur attractivité.

Dans le cadre de l’élaboration du Schéma de Développement Commercial de la Région de Bruxelles-Capitale, hub.brussels a réalisé, en partenariat avec perspective.brussels et l’Université libre de Bruxelles, une série d'analyses permettant de contextualiser la situation et l’évolution du commerce à Bruxelles.

Trois analyses ont déjà été publiées :

Plusieurs chiffres importants ressortent de la 4e analyse : Les comportements d’achat des ménages bruxellois passés à la loupe.

Un panier moyen essentiellement dédié aux biens de consommation courante

La Région de Bruxelles-Capitale accueille sur son territoire près de 542 000 ménages. Leurs dépenses moyennes dans le commerce de détail sont estimées à 9 200 € par an. Ainsi, près de 5,5 milliards d'euros sont dépensés chaque année par les Bruxellois dans le commerce de détail, dont plus de la moitié est dépensé pour l'acquisition de biens de consommation courante (produits alimentaires, d'entretien, médicaments…).

Une recherche de proximité pour les achats courants

Les ménages bruxellois privilégient des lieux proches pour leurs courses de premières nécessités, notamment grâce à la bonne couverture spatiale de l’offre. Il en résulte une répartition des dépenses des Bruxellois sur un grand nombre de noyaux commerçants (61,3 %) mais également dans des commerces localisés de manière isolée (31,2 %). Quant à la part restante des dépenses, celle réalisée en dehors de la Région, elle reste très limitée (7,5 %).

Une concentration des achats semi-courants légers

Pour les vêtements, les biens culturels et de loisir, les Bruxellois privilégient davantage les endroits présentant une offre importante. Avec près de 700 points de vente spécialisés dans ce type d'offre, le centre-ville est logiquement la première destination des ménages et attire à lui seul plus d'un quart des dépenses des résidents du territoire régional. Viennent ensuite le Haut de la Ville, le Woluwe Shopping Center, le Westland Shopping. On remarque surtout que le commerce en ligne, avec 6 % de parts de marché, est devenu la 4e "destination" des Bruxellois pour ces achats. Ensemble, les cinq lieux d'achat cités recueillent 56,6 % des dépenses bruxelloises.

Une plus grande évasion du pouvoir d'achat pour les achats semi-courants lourds

Concernant l'ameublement, les électroménagers et le bricolage, les dépenses bruxelloises se répartissent dans les lieux accueillant les grandes enseignes spécialisées. Parmi elles, Ikea est citée par plus d'un tiers des répondants, ce qui permet aux deux zones commerciales accueillant un point de vente de ce réseau (Anderlecht et Zaventem) d'atteindre respectivement les 1ere et 3e places du classement. En plus de Zaventem, Drogenbos, Kraainem ou encore Sint-Pieters-Leeuw accueillent quelques enseignes spécialisées et suffisamment attractives pour attirer une part importante des résidents bruxellois. Il en résulte une évasion du pouvoir d'achat plus importante pour les achats semi-courants lourds (25,5 %) que pour les deux autres achats étudiés.

Envie de lire l'article complet ?

Téléchargez-le ici

 

Source: Juan Vazquez Parras, hub.brussels

(Futur) entrepreneur ?
Des questions ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 09:00 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:00

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us