La reprise d'entreprise, une alternative à la création

En tant qu'indépendant, vous ne devez pas nécessairement créer votre propre affaire : vous pouvez également reprendre une entreprise existante.

La reprise d'une affaire offre de toute évidence plusieurs avantages essentiels. Il y a, par exemple, beaucoup moins de formalités d'établissement, tandis que les coûts liés à la reprise sont moins importants. De plus, une entreprise existante dispose déjà d'une base de clients et d'une notoriété de marque sur laquelle vous pouvez vous appuyer. Cependant, la reprise comporte également un certain nombre de risques. Grâce à notre liste de contrôle, vous éviterez d'acheter un chat dans un sac.

1. Rechercher une entreprise qui vous convient

Gérer sa propre affaire est une activité qui requiert énormément d'énergie. Il est logique que vous recherchiez une entreprise dans laquelle vous souhaitez vous investir pleinement. Vous ne savez pas par où commencer votre recherche ? Vous trouverez ici un aperçu pratique avec différentes sources.

2. En savoir plus sur les formes juridiques (et leur impact fiscal)

En cas de reprise, les deux parties doivent s'entendre sur la forme juridique de la reprise. Il existe deux possibilités : une cession d’actions ou un transfert du « fonds de commerce », par lequel vous reprenez les biens matériels (tels que le stock) et immatériels (comme la clientèle régulière). Les deux options ont des conséquences fiscales différentes. Réfléchissez donc bien avant d'agir.

3. Comparer les avantages et les inconvénients

Vous avez trouvé une affaire que vous souhaitez reprendre ? Dressez une liste des différents avantages et inconvénients. Une évaluation et une étude de due diligence sont des outils utiles. Dans ce dernier cas, un spécialiste confronte les éléments du patrimoine et les risques éventuels de l'entreprise : cela peut aller d’une comptabilité douteuse à des stocks importants.

4. Trouver un financement

Une fois votre décision prise, vous allez rechercher un financement. Vous pouvez utiliser votre propre capital ou vous tourner vers des banques et d’autres investisseurs. Pour réussir à convaincre ces derniers, vous devrez disposer d'un plan financier mûrement réfléchi. Vous pouvez également demander des subventions. Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

5. Faire appel à un expert en temps utile

La reprise d'une entreprise est souvent un travail de spécialistes qui implique de prendre en compte de nombreuses formalités et règles. N'oubliez donc pas de consulter un comptable ou un expert-comptable.

Vous pouvez également compter sur le savoir-faire spécifique d'experts tels qu'un avocat ou un expert immobilier.

Lorsque vous faites appel à ces professionnels, la Région de Bruxelles-Capitale rembourse (sous certaines conditions) jusqu'à 50 % des frais liés à leur mission, une intervention parfois appelée aide de préactivité. Vous pouvez par ailleurs faire appel à une aide à la consultance de même nature.

Vous trouverez une liste (non exhaustive) d’experts en acquisitions et reprises sur certains sites web spécialisés tels que :

A Bruxelles, pensez également à découvrir les services du Hub transmission de Beci.

Conclusion

La reprise d'une entreprise s'accompagne de nombreux aspects à prendre en compte. Veillez donc à bien vous informer avant de franchir le pas et laissez-vous guider par un expert. Des questions ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Updated 03/07/2019

(Futur) entrepreneur ?
Des questions ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 09:00 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:00

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us