Quelles sont les différentes sources de financement pour une association ?

Créer une association est relativement simple ; le plus gros défi consiste à la faire vivre et couvrir ses dépenses. Beaucoup d'ASBL tentent de fonctionner avec leurs ressources propres. Malheureusement, cela ne suffit pas toujours...

Pour assurer sa pérennité, une association se doit donc bien souvent de faire appel à d'autres sources de financement. Encore faut-il les connaître et les comprendre.

Ces sources peuvent être regroupées en trois grandes catégories :

  • Le financement venant des membres et de tiers ;
  • Le financement venant des subventions publiques ;
  • Le financement venant de l’activité des associations elles-mêmes. 

1. Le financement par les membres et les tiers

Les cotisations

La cotisation est une contribution financière que peut demander une association à tout ou partie de ses membres afin de financer les frais de fonctionnement de l’association.

Les dons

Le don peut être défini comme un avantage (financier, matériel...) reçu par l’association sans avoir rien fait pour l’obtenir. Il ne peut y avoir de contrepartie à un don mais le donateur peut bénéficier d’une exonération fiscale, pour autant que le don soit de 40 euros minimum pour l'année civile en cours et que l’ASBL soit agréée par le Service Public Fédéral des Finances.

Le sponsoring

Le sponsoring est l’octroi d’un soutien financier à une organisation ou à un événement, en contrepartie d’une visibilité particulière accordée au nom ou au logo du commanditaire. Le sponsor a toujours l’intention de gagner quelque chose, par exemple un surplus de notoriété ou un renforcement de son image de marque interne ou externe. L’idée générale qui sous-tend cette démarche est que plus l’entreprise est connue et appréciée du public, plus elle suscite la sympathie des clients potentiels…

Le mécénat

Le mécénat consiste à soutenir une organisation ou une action, sans que le nom de l’entreprise ou du commanditaire n’y soit associé de façon visible. Bref, sans contrepartie directe ou mesurable en termes de publicité ou d’image. Le mécénat a donc une vocation plutôt philanthropique, qui répond à un appel personnel et désintéressé (idéalisme, intérêt pour la cause).

Le crowdfunding (ou financement participatif)

Il permet à des particuliers ou des ASBL de présenter leurs projets, le plus souvent via Internet et de permettre à plusieurs personnes d’investir le montant souhaité dans des projets qu’ils jugent intéressants. Il peut se faire avec ou sans contrepartie.

Les appels à projets des fondations

Les appels à projets (pour des publics, des zones géographiques ou des champs d’action bien déterminés) offrent de vraies opportunités aux associations. Il existe moult fondations reconnues d’utilité publique, des fondations d’entreprise et des fonds de dotation, qui s’investissent pour un bon nombre de causes. Certaines financent directement des projets, d’autres fonctionnent de manière indirecte. Leurs domaines d’intervention varient selon leur sensibilité ou les orientations qu’elles se donnent.

Les marchés publics

Ils portent, en Wallonie et en Belgique au sens large, sur des travaux à effectuer, des services à rendre ou des fournitures à livrer pour le compte de l'Etat fédéral, des entités fédérées et de tous les niveaux de pouvoir du Royaume ainsi que des organismes parastataux. Ils sont attribués à l’issue d’un appel d’offres (ou « procédure de passation de marchés publics »).

Les clubs services

Ils ne sont certainement pas des pistes à négliger, quoique plus locales. En effet, les membres des services clubs mettent en commun leurs compétences et leur engagement pour venir en aide à la communauté, et principalement à ceux qui, démunis, handicapés ou malades, en ont le plus besoin. L’enrichissement culturel et la protection de la jeunesse font régulièrement partie de leurs programmes.

2. Le financement par subvention publique

La subvention ou le subside

C’est une aide financière versée par un pouvoir public (fédéral, communautaire, régional, provincial, communal) à une personne morale, dans le but de favoriser l’activité d’intérêt général à laquelle elle se livre.

Les communes, la Commission communautaire française (Cocof), la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Etat fédéral, l’Union européenne peuvent apporter une contribution afin d’aider les associations.

3. Le financement par l’activité des associations

Les ressources provenant des activités de l’association

Il s’agit de l’aide financière versée par les participants aux activités, membres ou non de l’association.

Les manifestations

Toute ASBL peut organiser des manifestations de soutien comme des événements, spectacles ou soupers. Ce genre de manifestations permet aux associations de récolter des fonds. Tant que les recettes sont consacrées à l’objectif pour lequel l’association a été créée, et que l’organisation de ce genre de fête reste une activité accessoire, vous ne devez rien déclarer.

Les activités lucratives

Une association peut également avoir des activités à but lucratif, comme la vente de biens ou de services. Dans ce cas-là, elle peut parfois payer des impôts.

Updated 24/07/2018

(Futur) entrepreneur ?
Des questions ?

info@1819.brussels
appelez le 1819

Lu-Ve de 08:30 à 13:00
et Ma de 17:00 à 19:30

Service gratuit hors coût de l'appel :
tarif fixe national

infopoint 1819

Lu-Ve de 13:00 à 17:00

Ch. de Charleroi 110, 1060 Bruxelles

En savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Bimensuelle
  • Gratuite
  • Plus de 22 000 abonnés

Follow us